Centrale des marchés
94 etude technico-opérationnelle de définition d'une politique ministérielle de maintien en condition de sécurité, et application à un système d'armes complexe pour le compte de la DGA/SCA de Bagneux 94 etude technico-opérationnelle de définition d'une politique ministérielle de maintien en condition de sécurité, et application à un système d'armes complexe pour le compte de la DGA/SCA de Bagne...
Alice Vinsonneau 92221Bagneux alice.vinsonneau@intradef.gouv.fr 0146198399
Retirer le dossier

Vous allez quitter la Centrale des marchés et être redirigé pour accéder au DCE demandé.

Sélectionnez un mode de retrait :


(recommandé : vous serez informé de toute modification de la consultation)

Identifiez-vous ou créez votre compte pour rester informé avec lacentraledesmarchés.com.

(conformément à l’Arrêté du 14 décembre 2009 relatif à la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics : « Les documents de la consultation publiés par le pouvoir adjudicateur ou l’entité adjudicatrice sur son profil d’acheteur doivent être d’accès libre, direct et complet ». Vous pouvez donc télécharger le DCE de manière anonyme mais vous ne serez pas tenu informé des modifications ou des réponses aux questions relatives à la consultation).

Merci pour votre visite.




Vous allez quitter la centrale des marchés et être redirigé.

Merci pour votre visite.




Identifiez-vous ou créez votre compte pour rester informé avec lacentraledesmarchés.com.


Le DCE et les pièces jointes d'un marché accessibles en 1 seul clic

Le DCE et les pièces jointes sont directement disponibles sur la centrale des marchés. Plus besoin de se connecter sur la plateforme du profil acheteur.

Le trousseau de clé pour répondre plus rapidement aux marchés sans étapes intermédiaires

Trousseau de clés
Vous répondez à un marché depuis la centrale des marchés. Votre trousseau de clés transmet les informations du compte
Vous êtes automatiquement authentifié sur la plateforme de dématérialisation
Vous accédez directement à la salle des marchés pour répondre, sans étapes intermédiaires
Archive

94 etude technico-opérationnelle de définition d'une politique ministérielle de maintien en condition de sécurité, et application à un système d'armes complexe pour le compte de la DGA/SCA de Bagneux

Partager cette information

Le formulaire n'a pas été correctement renseigné.

Nous vous confirmons que votre email a bien été envoyé.

*

*



*

*
Marché public ou privé
Référence du marché : 997285

Date de clôture estimée : 10/04/14
Etat : Première publication
Publié dans :
BOAMP (05/03/14)
14-31271

Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur : DGA/SCA.
Correspondant : l'adjoint au chef du Service Centralisé des Achats, ministère de la défense - direction Générale de l'armement- direction des opérations - service Centralisé des Achats-Mindef/Dga/Do/Sca 7-9, rue des Mathurins 92221 Bagneux Cedex tél. : 01-46-19-54-60 télécopieur : 01-46-19-83-99 courriel : erick.nourry@intradef.gouv.fr adresse internet : http://www.ixarm.com.

Adresse internet du profil d'acheteur :

http://www.marches-publics.gouv.fr.
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le compte d'autres pouvoirs adjudicateurs.

Principale(s) activité(s) du pouvoir adjudicateur : Défense.

Objet du marché : etude technico-opérationnelle de définition d'une politique ministérielle de Maintien en Condition de Sécurité (Mcs), et application à un système d'armes complexe (eto mcs).

Catégorie de services : 17.

C.P.V. - Objet principal : 71335000
Objets supplémentaires : 72212730, 35710000, 48760000.

Lieu d'exécution : dans les locaux du titulaire ou de ses éventuels sous-contractants.les résultats de l'étude seront à remettre au Centre d'analyse technico-opérationnelle de défense (Catod), sis 16 bis avenue Prieur de la Côte d'or, 94114 Arcueil Cedex.

Code NUTS : FR107.
L'avis implique un marché public.

Caractéristiques principales :
les études technico-opérationnelles (Eto) servent à optimiser, pour les systèmes futurs ou l'évolution des systèmes existants, les caractéristiques opérationnelles, les spécifications techniques ainsi que les coûts associés.
l'étude vise à définir des règles générales concernant le Maintien en Condition de Sécurité (Mcs) des systèmes d'armes et des systèmes d'information du ministère de la défense. Ces règles générales devront prendre en compte l'ensemble du contexte (évaluation du risque et de la vulnérabilité, aspects techniques et organisation de la chaine Mcs...) ; elles devront être applicables aux systèmes en service ou en projet. La démarche demandée consistera à rechercher des synergies dans les domaines civils confrontés à un contexte similaire (complexité, criticité) puis à les adapter au besoin du ministère.
Pour l'étude, un système d'information n'est pas un système d'arme mais une de ses composantes.
Une application de ces règles sur un exemple de systèmes d'armes complexe est demandée. Les candidats seront invités à proposer dans leur offre technique un exemple pertinent dont ils ont connaissance, et en application des règles précédentes, à identifier et à argumenter les principaux éléments d'amélioration de la cyber-sécurité de ce système. Cette démarche doit permettre d'obtenir un ensemble de règles concret, cohérent et généralisable.
Le présent projet de marché est soumis à la procédure négociée avec publicité préalable et mise en concurrence, passé en application des dispositions des articles 201-l. 1°, 34, 243 et 244 du code des marchés publics.
Cette publicité est un appel à candidature ; le dossier de consultation ne sera accessible qu'aux 4 candidats retenus.
En application de l'article 237 du code des marchés publics, le pouvoir adjudicateur impose le mode de transmission des candidatures et des offres par voie électronique.
Date prévisionnelle de notification du marché : second semestre 2014
Options : descriptions concernant les achats complémentaires : il n'est pas prévu d'options à ce marché.

Nombre de reconductions éventuelles : 0.
Refus des variantes.

La procédure d'achat du présent avis est couverte par l'accord sur les marchés publics de l'OMC : non.
Prestations divisées en lots : non.

Durée du marché ou délai d'exécution : 15 mois à compter de la notification du marché.

Cautionnement et garanties exigés : conformément à l'article 268 du code des marchés publics, le marché pourra prévoir une retenue de garantie.

Modalités essentielles de financement et de paiement et/ou références aux textes qui les réglementent : le financement est assuré par des ressources budgétaires de l'etat. Le régime des paiements (versements d'avance, acomptes et soldes) est conforme aux dispositions des articles 259 à 281 du code des marchés publics. Le type et la forme des prix des prestations seront définitifs, forfaitaires, fermes actualisables. Le délai de paiement est de 30 jours maximum et mis en oeuvre conformément au décret n° 2013-269 du 29 mars 2013. Le mode de règlement est le virement.
Le comptable assignataire :
l'agent comptable des services industriels de l'armement (Acsia)
Le Vendôme III
11, rue du Rempart
93 196 Noisy-Le Grand Cedex.

Forme juridique que devra revêtir le groupement d'opérateurs économiques attributaire du marché : conformément à l'article 231 du code des marchés publics, les candidats doivent indiquer dans leur dossier de candidature s'ils se présentent en tant que candidat individuel ou en tant que groupement d'opérateurs économiques.
La forme du groupement n'est pas imposée. Toutefois si le candidat se présente sous la forme d'un groupement conjoint, le marché prévoira que le mandataire sera solidaire pour l'exécution du marché de chacun des membres du groupement pour ses obligations contractuelles à l'égard du pouvoir adjudicateur.
Il est interdit aux candidats de présenter pour le marché plusieurs offres en agissant à la fois :
1° en qualité de candidats individuels et de membres d'un ou plusieurs groupements;
2° en qualité de membres de plusieurs groupements.
La composition du groupement peut être modifiée et il est possible d'en constituer de nouveaux entre la remise des candidatures et la remise des offres initiales si tous les membres du nouveau groupement, présenté au stade des offres, ont été autorisés au stade des candidatures à présenter une offre et le groupement nouvellement constitué doit respecter les exigences relatives aux capacités professionnelles, techniques et financières des candidats.

Langues pouvant être utilisées dans l'offre ou la candidature : français.
Unité monétaire utilisée, l'euro.

Conditions de participation :



Situation juridique - références requises : le candidat (ou le groupement) devra renseigner dans leur intégralité les formulaires DC 1 et DC 2 accessibles sur le site http://www.economie.gouv.fr.
Si le candidat (ou le groupement) s'appuie sur d'autres opérateurs économiques pour justifier de ses capacités, il devra se reporter au paragraphe " Renseignements complémentaires "
Tout sous-traitant au sens de la loi n° loi n°75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance (le cas échéant : " tout sous-traitant ") doit faire l'objet d'une déclaration au pouvoir adjudicateur, en renseignant impérativement le formulaire DC 4 accessible sur le site http://www.economie.gouv.fr , ou la déclaration mentionnée au ll de l'article 283 du code des marchés publics pour les sous-contractants ne présentant pas le caractère de sous-traitants.



Capacité économique et financière - références requises : le candidat devra renseigner la rubrique D-1 du formulaire DC 2 précité.
Si le candidat (ou le groupement) s'appuie sur d'autres opérateurs économiques pour justifier de ses capacités, il devra se reporter au paragraphe " Renseignements complémentaires "
Critères relatifs à la situation économique et financière de sous-traitants (susceptibles d'entraîner leur rejet) (le cas échéant)
Renseignements et formalités nécessaires pour évaluer si ces exigences sont remplies :
Cette information peut être fournie en complétant le bloc H du formulaire DC 4 précité.



Référence professionnelle et capacité technique - références requises : renseignements et formalités nécessaires pour évaluer si ces exigences sont remplies :
Présentation d'une liste des principales études ou prestations réalisées au cours des cinq dernières années, indiquant notamment la nature du projet, le montant, la date et le destinataire (public ou privé). Les prestations sont prouvées par des attestations du destinataire ou, à défaut, par une déclaration du candidat.
Si le candidat (ou le groupement) s'appuie sur d'autres opérateurs économiques pour justifier de ses capacités, il devra fournir dès le stade des candidatures, pour chacun de ces opérateurs, les mêmes renseignements que ceux qui lui sont demandés pour présenter sa candidature. A ce titre, le candidat renseignera impérativement le formulaire DC 4 accessible sur le site http://www.economie.gouv.fr ou la déclaration mentionnée au ll de l'article 283 du code des marchés publics, et fournira la preuve qu'il disposera des moyens de cet opérateur pour l'exécution du marché.

Référence professionnelle et capacité technique. - Niveau(x) spécifique(s) minimal(aux) exigé(s) :
- présentation au travers d'une référence avérée de sa capacité à assurer la cyber-sécurité d'un système complexe ;
- présentation au travers d'une référence avérée de sa capacité à maîtriser l'architecture et le MCO (Maintien en condition Opérationnelle) des systèmes d'armes ;
- présentation au travers d'une référence avérée de sa capacité à maîtriser des aspects techniques liés au MCS (Maintien en condition de sécurité) ;
- présentation au travers d'une référence avérée de sa capacité à analyser des organisations et à conduire une analyse fonctionnelle.
Les candidats, n'ayant pas démontré par tout moyen leurs capacités ou compétences dans chacun des domaines ci-dessus, seront éliminés.
La prestation n'est pas réservée à une profession particulière.
Les personnes morales ne sont pas tenues d'indiquer les noms et qualifications professionnelles des membres du personnel chargé de la prestation.

Nombre minimal de candidats admis à présenter une offre : 3.

Nombre maximal de candidats admis à présenter une offre : 4.

Critères objectifs de limitation du nombre de candidats :
- adéquation de la capacité présentée à assurer la cyber-sécurité d'un système complexe : 30 % ;
- adéquation de la capacité présentée à maîtriser l'architecture et le MCO de systèmes d'arme : 40 % ;
- adéquation de la capacité présentée à maîtriser les aspects techniques liés au MCS : 20 % ;
- adéquation de la capacité présentée à analyser des organisations et à conduire une analyse fonctionnelle : 10 %.

Recours à une procédure se déroulant en phases successives afin de réduire progressivement le nombre des solutions à discuter ou des offres à négocier : non.

Critères d'attribution :
Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction des critères énoncés dans le cahier des charges (règlement de la consultation, lettre d'invitation ou document descriptif).
Une enchère électronique ne sera pas effectuée.

Type de procédure : marché négocié.

Date limite de réception des candidatures : 10 avril 2014, à 15 heures.

Numéro de référence attribué au marché par le pouvoir adjudicateur/l'entité adjudicatrice : 2014 35 0511.

Renseignements complémentaires .

Il n'y a pas eu de publication antérieure concernant le même marché.
Il ne s'agit pas d'un marché renouvellable.
Le marché ne s'inscrit pas dans un programme financé par des fonds de l'union européenne.
* Candidat s'appuyant sur d'autres opérateurs économiques
Si le candidat (ou le groupement) s'appuie sur d'autres opérateurs économiques pour justifier de ses capacités professionnelles, techniques et financières, il devra fournir pour chacun de ces opérateurs, les mêmes renseignements que ceux qui lui sont demandés par le pouvoir adjudicateur pour présenter sa candidature (par exemple, un engagement écrit de chacun de ces opérateurs). A ce titre, le candidat renseignera le formulaire DC 4 accessible sur le site http://economie.gouv.fr.
* Information sur la sous-traitance
Pour le présent avis, le terme " sous-traitant " utilisé par le présent formulaire s'entend comme l'opérateur économique avec lequel le titulaire du marché conclut, aux fins de la réalisation de celui-ci, un contrat de sous-traitance au sens de la loi n°75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance (articles 277 et 278) ) ou un contrat dépourvu des caractéristiques du contrat d'entreprise (articles 282 et 283).
Les contrats de sous-traitance au sens de la loi n°75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance feront l'objet d'une acceptation dans les conditions prévues aux articles 277 et 278 1° du code des marchés publics.
Afin de permettre cette acceptation, le soumissionnaire présentera à la personne publique avec son offre ou après le dépôt de son offre la déclaration mentionnée à l'article 277 pour les contrats
De sous-traitance au sens de la loi no75-1334 et/ ou au ll de l'article 283 du code des marchés publics pour les autres contrats.
Le rejet d'un sous-traitant n'est possible que dans les cas définis à l'article 278 1° du code des marchés publics.
* (Opérateurs économiques des pays tiers à l'ue ou à l'eee)
Conformément à l'article 215 l du code des marchés publics, la présente procédure n'est pas ouverte aux opérateurs économiques des pays tiers à l'union européenne ou à l'espace économique européen.
* Modalités de transmission des candidatures/ Dispositions spécifiques à la dématérialisation
En application de l'article 237 du code des marchés publics, le Pouvoir adjudicateur impose la transmission par voie dématérialisée pour l'ensemble de la consultation (remise des candidatures, retrait du dossier de consultation, remise des offres) via la Plate-Forme des Achats de l'etat (Place), accessible à l'adresse du profil acheteur mentionné ci-dessus.
L'adresse courriel indiquée dans le formulaire relatif à l'opérateur économique remis par la PLACE, sera utilisée comme seule voie d'information des candidats notamment sur les éventuelles modifications ou informations complémentaires survenant en cours de procédure. Il appartient au candidat de relever son courrier électronique régulièrement. La responsabilité du Pouvoir adjudicateur ne saurait être recherchée si le candidat a communiqué une adresse erronée ou s'il n'a pas consulté ses messages en temps utile.
Pour être informé des échanges, le candidat doit vérifier que l'adresse des échanges avec la place " nepasrepondre@marches-publics.gouv.fr " est accessible ou mise sur liste blanche pour passer les filtres des serveurs proxy en place dans les entreprises candidates.
Les éventuelles demandes de précision ou toute autre correspondance doivent être exclusivement transmises électroniquement via la PLACE. Toute demande ne respectant pas cette prescription ne sera pas prise en compte.
Les dossiers de candidatures et d'offres transmis par voie papier sont considérés comme non-conformes et donc éliminés. Tous les plis papier qui ne seront pas identifiés comme copie de sauvegarde seront rejetés. Les plis ne seront pas ouverts et seront renvoyés à l'expéditeur, si ce-dernier est identifiable. En cas d'impossibilité d'identification, le pli papier non ouvert est déclaré définitivement propriété de l'etat et sera archivé au sein des services de l'administration.
Lorsque le candidat envoie son pli électronique signé, il reçoit en retour un avis de réception électronique de son dépôt. Tout pli dématérialisé dont le dépôt se termine après la date et l'heure limite de dépôt est déclaré hors délai puis rejeté avant d'être détruit sans être ouvert. L'horodatage qui sera pris en compte est celui du dernier octet envoyé. En effet, en disposant d'une bande passante effective de 128 kbps, une minute est nécessaire pour télécharger un fichier de 1 Mo.
L'attention des entreprises est donc attirée sur la durée d'acheminement des plis électroniques volumineux : ce sont la date et l'heure de fin d'acheminement qui font foi lors de la remise d'une réponse dématérialisée. Les entreprises sont donc invitées à intégrer des marges de manoeuvre dans leur processus de réponse, pour tenir compte de ces délais d'acheminement
Si plusieurs plis sont successivement transmis par un même candidat sous forme dématérialisée dans les délais de remise des plis, le dernier envoi parvenu dans les délais annule et remplace les précédents envois. Le choix du mode de transmission est irréversible. Le double envoi d'un pli par voie papier et d'un pli par voie dématérialisée n'est pas autorisé. Dans ce cas les deux plis seront considérés comme non recevables (sauf dans le cas précis de la copie de sauvegarde) et rejetés.
Nommage : il est conseillé de nommer les fichiers transmis de manière suivante :
Date_niveaudeprotection_émetteur_titre.xxx
Avec :
Date : du document au format anglo saxon où le 15 février 2014 s'écrit 20140215
Niveaudeprotection : le contenu est forcément Non Protégé (Np) pour être transmis via La Place
Émetteur : correspond au nom du candidat
Titre : correspond au numéro du marché (2014350511) suivi du sigle du document (DC 1, DC 2, capacités ...)
Xxx : extension utilisée
Exemple : 20140215_np_candidat_2014350511dc1.pdf
Formats utilisés pour la transmission électronique :
Pour les documents signés électroniquement, seul le format Pdf/A-1 de la norme ISO 19005-1:2005 est accepté.
Pour les autres documents ne faisant pas l'objet de signature électronique, seuls les formats de fichier largement disponibles sont acceptés : Word, Excel, Powerpoint, pdf, jpg, zip (winzip, filzip etc.) ou équivalent, tous compatibles PC. Il est souhaitable que la taille maximum du pli déposé n'excède pas 300 Mo (mégaoctets = millions d'octets).
En cas de groupement, le mandataire assure la sécurité et l'authenticité des informations transmises au nom des membres du groupement.
Le DC 1 devra être signé électroniquement par le candidat. En cas de cotraitance, le DC 1 doit être signé électroniquement et individuellement par chaque membre du groupement, avant d'être intégré au pli. Dans la rubrique H du DC 1 " Signature du candidat individuel ou de chaque membre du groupement ", outre les informations classiques " Nom, prénom et qualité du signataire ", le candidat indique le nom du certificat de signature utilisé ainsi que le format et l'outil de signature utilisés. Le mandataire justifiant des habilitations nécessaires peut donc signer seul la candidature et l'offre au nom du groupement.
Les candidats acceptent même s'ils ont transmis leur dossier par la voie électronique que le marché retenu donne lieu à la signature manuscrite d'un marché papier, le cas échéant.
Copie de sauvegarde :
Les opérateurs économiques ont la possibilité de remettre une copie de sauvegarde sur support physique électronique ou sur support papier dans les délais impartis pour la remise des candidatures.
Le pli scellé contenant la copie de sauvegarde sera transmis à l'adresse mentionnée à : "Adresse à laquelle les offres/candidatures/projets/demandes de participation doivent être envoyés". L'enveloppe intérieure doit impérativement et de manière lisible comporter la mention " copie de sauvegarde ", ainsi que le " nom de l'entreprise candidate ".
Sans préjudice des dispositions prévues à l'article 237 relatives à la copie de sauvegarde, la candidature est transmise en une seule fois.
Cette copie de sauvegarde ne sera ouverte que :
1 Lorsqu'Un programme informatique malveillant est détecté dans les candidatures transmises par voie électronique. La trace de cette malveillance est conservée.
2 Lorsqu'Une candidature a été transmise par voie électronique et n'est pas parvenue dans les délais ou n'a pu être ouverte, sous réserve que la copie de sauvegarde soit parvenue dans les délais.
Détection d'un programme informatique malveillant dans une candidature : application des dispositions de l'arrêté du 14 décembre 2009 relatif à la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics.
Assistance :
En cas de difficultés sur la Plate-Forme des Achats de l'etat (Place), une assistance est mise à la disposition des entreprises au 01.76.64.74.07. Les courriels d'assistance (uniquement en cas d'indisponibilité de l'assistance téléphonique) sont également disponibles à l'adresse : place.support@atexo.com
Précisions sur la signature électronique :
Conformément aux articles 1316-1 à 1316-4 du code civil et du décret n°2001-272 du 30 mars 2001, modifié par le décret n°2002-535 du 18 avril 2002, les opérateurs économiques doivent signer électroniquement les documents de candidature et d'offre en présentant un certificat de signature électronique. Il n'est donc pas suffisant ni recommandé, de joindre des documents avec une signature manuscrite numérisée. Ce certificat doit être délivré par une autorité de certification accréditée et permettre de faire le lien entre une personne physique et le document signé électroniquement.
La PLACE met à la disposition des opérateurs économiques un outil de signature gratuit. Le Pouvoir adjudicateur le recommande. Si le candidat utilise un outil de signature différent, il devra mettre à disposition du Pouvoir adjudicateur de manière permanente, définitive et gratuite, l'outil de vérification de signature correspondant.
Les certificats recevables sont de types Rgsv2 2 ou 3 étoiles, ou équivalent.
Les catégories de certificats de signature autorisées ainsi que les moyens de se les procurer sont indiqués par le référentiel intersectoriel de sécurité et par la liste publiée à l'adresse suivante : http://www.industrie.gouv.fr/tic/certificats/
La signature des documents se fait de manière électronique : soit sur la PLACE au moment de l'envoi pour le mode de réponse express (signature et envoi simultanés des documents) permettant à l'utilisateur de déposer sa candidature signée sous la forme de dossiers compressés ; soit en amont de l'envoi pour le mode de réponse pas à pas (signature et envoi non simultanés) permettant à l'utilisateur de signer électroniquement chaque fichier composant sa candidature individuellement puis de soumettre sa réponse. Par le mode de réponse pas à pas, l'opération de signature électronique des pièces est dissociée de l'opération de soumission de la candidature. Les pièces auront été signées électroniquement en amont par la personne ayant pouvoir d'engager la société, il n'est donc pas nécessaire dans ce mode de réponse que la personne déposant la candidature sur la plateforme dispose d'un certificat de signature électronique.
Il est rappelé aux candidats que la signature électronique doit être apposée directement sur chacun des fichiers nécessitant une signature. La signature " d'un fichier zip " contenant lui-même un ou plusieurs documents ne vaut pas signature de chacun de ces documents et les documents seront considérés comme non signés donc déclarés non-conformes.
L'absence de signature électronique sur un document qui en requiert une, conduit au rejet de la candidature.
Les frais d'accès au réseau et de recours à la signature électronique sont à la charge de chaque candidat. Du fait des limites des moyens électroniques, le candidat devra prendre toutes les dispositions nécessaires, en particulier calendaires, afin de déposer sa candidature dans les meilleures conditions.
* Délai minimal pendant lequel le soumissionnaire est tenu de maintenir son offre
Le délai de validité des offres sera indiqué dans les documents de la consultation.
* Langue
Conformément à l'article 219 V du code des marchés publics, les documents remis à l'appui des candidatures dans une autre langue que la langue française doivent être accompagnés d'une traduction en français certifiée conforme à l'original par un traducteur assermenté. En cas de contradiction entre les deux documents, la version en langue française fait seule foi.
* Informations complémentaires relatives aux conditions de participation
Afin de permettre au pouvoir adjudicateur d'apprécier la situation juridique et la capacité économique, financière, technique et professionnelle minimale requise en vue de la sélection des candidatures, il est impérativement demandé aux candidats de fournir, sous peine de rejet de la candidature, les formulaires DC 1 et DC 2 dûment renseignés ainsi que le cas échéant le (les) formulaire(s) DC 4
La lettre de candidature et les déclarations sur l'honneur doivent être impérativement signées par une personne habilitée à engager l'opérateur économique (ou le groupement d'opérateurs économiques) sous peine de rejet de la candidature.
Un candidat qui fait une fausse déclaration pourra être sanctionné au titre de l'article 441-1 du code pénal pour faux et usage de faux.
*Informations complémentaires relatives à la détention d'informations ou supports classifiés
" La recevabilité de la candidature est également subordonnée au respect des dispositions mentionnées dans le titre Vl de l'instruction générale interministérielle sur la protection du secret de la défense nationale annexée à l'arrêté du 30 novembre 2011 portant approbation de ladite instruction, et dénommée ci-après l'instruction. "
" Le marché traitera d'informations classifiées. Les candidats fourniront (sous peine de rejet de leur candidature) les renseignements et documents relatifs à leur habilitation conformément aux dispositions de l'instruction précitée. "
Marché avec détention d'isc ne nécessitant pas de communication d'isc pendant la période précontractuelle :
" Le projet de marché faisant l'objet du présent A.A.P.C nécessite la détention d'informations classifiées au niveau Confidentiel Défense. Seule une entreprise bénéficiant d'une habilitation à connaître de telles informations et présentant l'aptitude à détenir des supports classifiés à ce niveau peut être autorisée à obtenir ce marché, conformément aux dispositions de l'instruction générale interministérielle sur la protection du secret de la défense nationale annexée à l'arrêté du 30 novembre 2011 portant approbation de ladite instruction, et dénommée ci-après l'instruction.
Les candidats qui ne sont pas encore titulaires d'une habilitation peuvent en obtenir une jusqu'au : 10/04/2014.
- eléments relatifs à l'habilitation :
Une entreprise candidate non habilitée doit fournir en trois exemplaires :
- un dossier complet de demande d'habilitation avec les pièces justificatives conformément à l'arrêté du 30 novembre 2011 portant approbation de l'instruction générale interministérielle n° 1300 sur la protection du secret de la défense nationale (annexe 11 de ladite instruction).
Une entreprise candidate habilitée doit fournir:
- la copie de l'attestation d'habilitation en vigueur émise par Dga/Ssdi (si l'entreprise ne possède pas le document : une attestation sur papier libre signée par une personne habilitée à engager la société rappelant les références complètes de la dernière décision d'habilitation de l'entreprise (référence de la décision, date de début et de fin de l'habilitation, niveau de classification)) ;
- une attestation de non changement de la personne morale depuis la date émise sur la décision d'habilitation, signée d'une personne habilitée à engager la société (modèle disponible sur www.ixarm.com).
Ou ;
- les éléments d'actualisation du dossier d'habilitation de la personne morale, si un changement est intervenu (en 3 exemplaires) ;
- eléments relatifs à l'aptitude des locaux.
Chaque entreprise candidate souhaitant exécuter les travaux classifiés sur le territoire français devra s'engager, suivant l'article 95 de l'instruction générale interministérielle n°1300 à déposer un dossier d'aptitude pour chacun de ses établissements dans lesquels elle envisagera d'exécuter des travaux classifiés. Cet engagement, sous forme libre, est à joindre aux documents relatifs à l'habilitation (modèle disponible sur le site www.ixarm.com).
Chaque entreprise candidate souhaitant exécuter les travaux classifiés hors du territoire français devra s'engager à déposer un dossier d'aptitude équivalent pour chacun de ses établissements dans lesquels elle envisage d'exécuter des travaux classifiés auprès de l'autorité nationale de sécurité du lieu d'exécution. Cet engagement, sous forme libre, est à joindre aux documents relatifs à l'habilitation.
Cette lettre d'engagement devra être signée par une personne habilitée à engager la société. Elle est exigée pour tous les candidats, y compris pour les candidats disposant déjà d'avis d'aptitude de leurs locaux et des systèmes d'information.
Ces documents doivent parvenir au plus tard, à la date limite fixée dans le présent avis pour la réception des candidatures, auprès du service mentionné ci-dessous à : "Adresse à laquelle les offres/candidatures/projets/demandes de participation doivent être envoyés", dans une enveloppe intérieure libellée à l'attention du service de la sécurité de défense et des systèmes d'information de la DGA sur laquelle est indiquée la mention de la société et l'objet de la consultation :
Les imprimés, la liste des pièces constitutives des dossiers d'habilitation et de vérification d'aptitude ainsi que des informations complémentaires sur les habilitations sont disponibles sur www.ixarm.com dans la rubrique " marchés / procédures et documentations marchés publics / protection du secret / habilitation / habilitation des entreprises / conditions d'habilitation de la personne morale " ou sur www.achats.defense.gouv.fr dans la rubrique " Marchés et opportunités / Procédures et documentation marchés publics / Protection du secret - habilitation ".
Contact concernant les dossiers de demande d'habilitation : téléphone : 01.46.19.69.55 maud.mesnil@intradef.gouv.fr.
A défaut d'avoir fourni ces documents, l'entreprise sera réputée avoir renoncé à demander son habilitation pour l'accès à ce marché. ".

Date d'envoi du présent avis à la publication : 28 février 2014.

Adresse à laquelle les offres/candidatures/projets/demandes de participation doivent être envoyés : A utiliser uniquement pour les documents relatifs à l'habilitation et pour les éventuelles copies de sauvegarde : Ministère de la défense - Direction Générale de l'armement- Direction des opérations - Service Centralisé des Achats-MINDEF/DGA/DO/SCA.
Correspondant : mmes Isabelle Poussin, Évelyne Mangenot, Jacqueline Félixine, 7-9, rue des Mathurins, 92221 Bagneux Cedex.

Adresse auprès de laquelle des renseignements d'ordre administratif et technique peuvent être obtenus : Ministère de la défense - Direction Générale de l'armement- Direction des opérations - Service Centralisé des Achats-MINDEF/DGA/DO/SCA.
Correspondant : alice Vinsonneau, 7-9, rue des Mathurins, 92221 Bagneux Cedex, tél. : 01-46-19-86-97, télécopieur : 01-46-19-83-99, courriel : alice.vinsonneau@intradef.gouv.fr.

Instance chargée des procédures de recours : Tribunal administratif de Cergy-Pontoise 2-4 boulevard de l'hautil B.P. 30322 95027 Cergy Pontoise Cedex tél. : 01-30-17-34-00 courriel : greffe.ta-cergy-pontoise@juradm.fr télécopieur : 01-30-17-34-59 adresse internet : http://www.cergy-pontoise.tribunal-administratif.fr.

Service auprès duquel des renseignements peuvent être obtenus concernant l'introduction des recours : Greffe du Tribunal administratif de Cergy-Pontoise (voir coordonnées ci-dessus).

Chargement en cours...

Je souhaite être contacté :

Numéro cristal : 0 969 39 99 64 Des questions ? N’hésitez pas à nous contacter
Du lundi au vendredi, de 9h00-12h30 & 14h00-18h00