Centrale des marchés
Maîtrise d'oeuvre pour les activités sportives et les loisirs de pleine nature Identification de l'organisme qui passe le marché : MLLE RACHEL FERRAZZI, Parc naturel régional du Haut-Jura, 29 Le Village, 39310 Lajoux Objet du marché : Le Parc n...
SM du Parc Naturel Régional du Ht Jura 39310
Retirer le dossier

Vous allez quitter la Centrale des marchés et être redirigé pour accéder au DCE demandé.

Sélectionnez un mode de retrait :


(recommandé : vous serez informé de toute modification de la consultation)

Identifiez-vous ou créez votre compte pour rester informé avec lacentraledesmarchés.com.

(conformément à l’Arrêté du 14 décembre 2009 relatif à la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics : « Les documents de la consultation publiés par le pouvoir adjudicateur ou l’entité adjudicatrice sur son profil d’acheteur doivent être d’accès libre, direct et complet ». Vous pouvez donc télécharger le DCE de manière anonyme mais vous ne serez pas tenu informé des modifications ou des réponses aux questions relatives à la consultation).

Merci pour votre visite.




Vous allez quitter la centrale des marchés et être redirigé.

Merci pour votre visite.




Identifiez-vous ou créez votre compte pour rester informé avec lacentraledesmarchés.com.


Le DCE et les pièces jointes d'un marché accessibles en 1 seul clic

Le DCE et les pièces jointes sont directement disponibles sur la centrale des marchés. Plus besoin de se connecter sur la plateforme du profil acheteur.

Le trousseau de clé pour répondre plus rapidement aux marchés sans étapes intermédiaires

Trousseau de clés
Vous répondez à un marché depuis la centrale des marchés. Votre trousseau de clés transmet les informations du compte
Vous êtes automatiquement authentifié sur la plateforme de dématérialisation
Vous accédez directement à la salle des marchés pour répondre, sans étapes intermédiaires
Archive

Maîtrise d'oeuvre pour les activités sportives et les loisirs de pleine nature

Partager cette information

Le formulaire n'a pas été correctement renseigné.

Nous vous confirmons que votre email a bien été envoyé.

*

*



*

*
Marché public ou privé
Référence du marché : 4359336

Date de clôture estimée : 22/03/19
Etat : Première publication
Publié dans :
SOURCEWEB (26/02/19)
Identification de l'organisme qui passe le marché : MLLE RACHEL FERRAZZI, Parc naturel régional du Haut-Jura, 29 Le Village, 39310 Lajoux


Objet du marché : Le Parc naturel régional du Haut-Jura (PnrHJ) joue, de longue date, un rôle important dans la conciliation des usages. Il travaille en particulier, à faire cohabiter, les activités sportives et les loisirs de pleine nature avec l'environnement dans lequel elles se pratiquent, à faire en sorte qu'elles intègrent au mieux les enjeux de biodiversité (périodes et sites sensibles pour les espèces et les milieux naturels), et qu'elles se pratiquent dans le respect des autres activités économiques (agriculture et sylviculture en particulier).

Parmi les écosystèmes concernés, les milieux forestiers et montagnards sont les plus représentés. Au sein de ces écosystèmes, une biodiversité remarquable prend place avec des espèces phares comme le Lynx d'Europe (Lynx lynx), le Grand tétras (Tetrao urogallus), le Pic tridactyle (Picoides tridactylus) ou encore les petites chouettes de montagne : Chevêchette d'Europe (Glaucidium passerinum) et Chouette de Tengmalm (Aegolius funereus). Le territoire du Parc, de par sa position géographique, revêt un attrait important au niveau des activités touristiques et sportives. Cette fréquentation, si elle n'est pas maîtrisée, principalement en période hivernale et printanière, peut provoquer des dérangements de la faune sauvage compromettant sa survie et le succès de la reproduction. Malgré un travail déjà conséquent sur ces problématiques, de la part du Parc et de différents organismes référents, force est de constater qu'il convient de poursuivre les efforts, de renouveler la façon de communiquer et peut-être également les publics cibles.
Pour ce faire, et suite à un travail confié en 2016 à un bureau d'études spécialisé en communication sur les problématiques environnementales, le Parc a souhaité s'engager dans un programme positivant les messages (plutôt que d'interdire, montrer les possibles ; plutôt que de dénoncer, pointer la bonne attitude...) et s'appuyant sur un réseau d'ambassadeurs à construire. Les ambassadeurs visés sont les socio-professionnels du tourisme qui ont des contacts privilégiés avec les pratiquants d'activités de pleine nature, parce qu'ils les hébergent, parce qu'ils leur louent du matériel, parce qu'ils les accompagnent en randonnée ou les informent en amont. Par le fait, ils doivent pouvoir donner des informations précises qui permettent aux adeptes de la pleine nature d'avoir un comportement respectueux de la faune (et de la flore) mais aussi des autres utilisateurs de ces espaces naturels.
Une enquête réalisée en 2016 montre que ces socio-professionnels sont demandeurs d'informations, globalement intéressés pour jouer ce rôle d'ambassadeur d'une « quiétude attitude » mais qu'ils se sentent souvent démunis, mal informés sur ce qu'est la biodiversité, sur les espèces locales, sur les moyens de les prendre en compte (etc.) et donc peu à l'aise pour expliquer les choses à leurs clientèles.
C'est pour accompagner la formation de ces futurs ambassadeurs et leur donner les moyens de transmettre des messages adaptés au grand public utilisateur de la nature pour ses loisirs, que le Parc engage la présente consultation.
Fort de ce contexte, l'objectif général du présent appel d'offre concerne la mise en place d'un module de formation, basé sur un outil spécifiquement développé en appui, à destination des socio-professionnels autour des questions de préservation de la biodiversité, sensibilisation à l'environnement et notamment dérangement de la faune sauvage. Cette formation vise aussi à offrir des alternatives aux socio-professionnels de façon à ce qu'ils puissent orienter leur clientèle (sur des sentiers non dérangeants par exemple, en fonction de la saison).
Pour ce faire, il conviendra, dans un premier temps, de parvenir à convaincre les socio-professionnels de l'intérêt de s'engager dans un programme de Quiétude attitude. Ce temps de « recrutement » sera assuré par les chargés de mission du Parc qui devront avoir quelques outils clés pour donner envie.
Dans un second temps, il s'agira, avant toute formation à proprement parler, de déconstruire certaines convictions et réticences qui expliquent sans doute que, malgré les efforts de communication déployées jusqu'à aujourd'hui, les résultats ne sont pas à la hauteur des ambitions et des enjeux et que demeure en toile de fond la question de la préservation de la biodiversité en générale, de certaines espèces en particulier.
Nombre et consistance des lots : Contenu du marché
La formation
La formation est à destination d'un public professionnel. Parmi les difficultés pressenties à ce stade, il convient d'évoquer :
- La diversité du niveau de connaissances de base déjà acquis par les participants. Des professionnels comme les AEM auront plus de connaissances sur les questions environnementales que les restaurateurs par exemple. Il faut s'attendre à un niveau très hétérogène même si l'on peut imaginer (mais ce sera à identifier et proposer par le prestataire le cas échéant) constituer des groupes avec un minimum d'homogénéité.
- Parmi les publics visés, ainsi qu'évoqué plus haut, figurent les pisteurs, badgeurs, moniteurs de ski et autres personnels saisonniers. Ces gens ne sont pas toujours hauts-jurassiens, pratiquent le massif par période et n'arrivent sur site qu'à la « veille » de la saison hivernale. Ils sont ensuite globalement très occupés. Pour autant, tous sont formés par les stations qui les emploient et l'on peut sans doute imaginer un travail conjoint avec ces stations.
- Le recrutement des ambassadeurs. Il faudra les convaincre de s'engager dans la démarche, même s'il est prévu, pour les mettre en valeur, de les signaler par des plaques (ou posters ou pancartes) millésimées (« Ambassadeur Quiétude Attitude 2018 ») et même s'ils recevront, en fin de formation, un kit d'outils (autocollants, posters, brochures et autre) encore à construire.
Concernant plus précisément le contenu, cette formation devra permettre :
- De réinterroger les convictions des participants en matière de préservation de la biodiversité.
- D'accompagner les participants dans la recherche de réponses aux questions : « Pourquoi préserver la biodiversité ? » ; « Quelle est l'importance de la biodiversité ? » ; « Quel est le rôle de la biodiversité ? ».
- D'interroger les participants sur les impacts potentiels des pratiques de loisirs de pleine nature sur la biodiversité.
- D'interroger les participants sur les impacts possibles des activités de pleine nature sur les autres activités économiques (autres loisirs de nature, agriculture, sylviculture).
- D'apporter des éléments de connaissance aux auditeurs sur la biodiversité des milieux de montagne de façon générale et de leur faire comprendre en quoi elle est remarquable et l'un des atouts touristiques du territoire que l'on a collectivement intérêt à préserver.
- D'apporter des éléments de connaissance sur la notion de dérangement de la faune en hiver et au printemps. Ces écosystèmes de montagne sont soumis à des conditions climatiques rudes à supporter pour la faune, Malgré que cette dernière ait développé des stratégies d'adaptation à ces conditions, cela n'en reste pas moins une période critique dans leur survie. Pour bien faire ressortir cette question de « survie des espèces », il faudrait repréciser les spécificités des milieux naturels montagnards et par quels moyens la faune locale s'y adapte en changeant ses pratiques au fil des saisons. Justifier qu'elles sont les conséquences du dérangement permettra de mettre en lumière les raisons de certaines réglementations.
- D'apporter des éléments de connaissance sur les diverses activités pratiquées dans le massif jurassien et de pointer les risques de conflits d'usage et la manière de s'adapter et de pratiquer pour que la cohabitation soit facilitée.
- De donner les éléments nécessaires de réglementation en vigueur (réserve naturelle, arrêtés préfectoraux de protection de biotope).
- De préciser le rôle des principaux acteurs en matière de préservation de la nature et de conciliation des usages (Parc, ONCFS-AFB, associations de protection de la nature...).
- D'évoquer les démarches de certaines stations vers une meilleure responsabilité vis-à-vis du développement durable (flocon vert par exemple).
- D'apporter des alternatives et des préconisations que les professionnels du tourisme pourront aisément retransmettre au public. Il conviendra d'apporter les informations sous forme positive (« bonnes pratiques » ; « sensibiliser mais pas accuser »).
Des travaux assez similaires ont déjà été mis en place sur d'autres territoires (Parc national des Pyrénées, Parc national du Mercantour, PNR du Massif des Bauges), les candidats pourront s'en servir d'exemple.
De même, pour mieux percevoir la mission, le candidat pourra consulter un extrait de la proposition du bureau d'études (extrait du rapport en annexe 2) même si le Parc a souhaité ne pas engager la totalité de la proposition de façon rigoureusement identique à la proposition.
Il pourra également s'appuyer sur des petits clips vidéo très simples, réalisés par les parcs d'Auvergne Rhône-Alpes sous maîtrise d'ouvrage du Parc du Haut-Jura et accessibles en ligne : https://www.youtube.com/channel/UCT-LaFIIBh6F7qI9Wf5bHfA/featured
A l'issue de son travail de création de la formation initiale, le prestataire devra proposer des thématiques et principes de modules de formation complémentaires qu'il pourrait être intéressant de créer et déployer pour les années futures dans la mesure où il est attendu des ambassadeurs qu'ils se « reforment » régulièrement et complètent leurs connaissances. Ces modules complémentaires pourront être plus courts (une demi-journée par exemple).
Il est enfin attendu du prestataire qu'il puisse participer voir co-animer une première session de formation vers la mi-novembre.
La mission attendue va jusqu'à la production des supports de formation nécessaires :
- Document(s) PowerPoint
- Malle/outil d'expériences
- Supports de formation pour les apprenants
- Livret / notice descriptive précise de la façon dont devra être conduite la formation, à destination de ceux et celles qui la dispenseront.
Enfin le prestataire devra, dans son offre, prévoir un temps de prise en main de l'outil par certains chargés de mission du Parc et quelques partenaires que le Parc ciblera.
Modalités d'attribution : L'offre devra présenter de façon claire et détaillée les éléments suivants :
- la lettre de candidature, précisant sur quel(s) lot(s) le candidat se positionne et mentionnant si il se présente seul ou en groupement. Dans ce dernier cas, il fera apparaître les membres du groupement (imprimé DC4 à jour ou équivalent). En cas de candidature émanant de groupements de prestataires, la lettre de candidature sera signée par chaque membre du groupement ou par le mandataire dûment habilité ;
- une description détaillée de la composition de l'équipe intervenant pour l'exécution des prestations. Pour chaque intervenant, dont le référent/chef de projet, le candidat produira un CV détaillant ses compétences/qualifications ;
- une proposition sous forme de note méthodologique, entièrement conforme au cahier des charges, précisant notamment les moyens disponibles (humains et matériels), détaillant chaque phase avec un calendrier prévisionnel le plus précis possible en indiquant les étapes intermédiaires, les réunions du comité de pilotage et en précisant la répartition des tâches entre les différents intervenants ;
- un devis détaillé, daté et signé sera établi (coûts de réalisation estimés par mission et par poste en explicitant le montant journalier des prestations et le nombre de jours consacrés à chaque étape) ; les montants devront figurer HT et TTC. Ce devis sera daté, signé et portera la mention "sincère et vérifiable dans la comptabilité de ma structure". ;
- vos références et publications dans le domaine ;
- les éventuelles sous-traitances proposées par le prestataire ;
- tout document que vous jugerez utile pour expliciter et compléter votre offre ;
- l'attestation jointe complétée (annexe 1).
Critères de sélection : Objet : Offre Outil de formation « Quiétude Attitude » - Marché n°2019-18
Le jugement des offres pour le module de formation sera effectué au moyen des critères suivants, chaque critère étant pondéré :
Valeur technique (60 pts) déclinée comme suit :
Calendrier proposé (10 pts)
Pertinence, cohérence et qualité de la proposition au regard du cahier des charges (20 points)
Originalité des méthodes et outils de formation proposés (20 pts)
Moyens humains affectés à la mission et compétences pluridisciplinaires (10 pts)
Prix (40 pts) : (Offre plancher)/(Offre jugée) ×40
Le maître d'ouvrage pourra, en cas de réalisation non conforme du travail demandé, procéder à la résiliation du présent marché après l'envoi, à cet effet, au prestataire, d'une lettre recommandée avec accusé de réception, après un préavis d'un mois.
Il pourra en outre exiger un reversement à son profit de toute ou partie des sommes déjà versées. Le prestataire ne pourra prétendre à aucune indemnité. Une médiation et un accord entre les deux parties pourront néanmoins être recherchés.
Date limite : Les propositions devront parvenir au plus tard pour le vendredi 22 mars 2019 à 12h30

Par voie postale :
Monsieur le Président
Parc naturel régional du Haut-Jura
39310 LAJOUX
Et par voie électronique :
a.peyric@parc-haut-jura.fr
Et copie à m.feuillas@parc-haut-jura.fr
Renseignements divers : La personne habilitée à donner les renseignements est :
Axel PEYRIC
Parc naturel régional du Haut-Jura
03 84 34 12 37
a.peyric@parc-haut-jura.fr
Adresse Internet : CCTP complet et téléchargeable sur : http://www.parc-haut-jura.fr/fr/applications/marche-public.php
Chargement en cours...
Vous avez une question ? Contactez-nous