Centrale des marchés
Rénovation de la salle de sports et extension (création d'une salle de tennis de table) Commune de Montenay Mairie, 1, rue des Près, 53500 Montenay, tél. 02 49 05 17 65, fax 02.43.05.76.55, mairie.montenay@wanadoo.fr Rénovation de la salle de sports et extension (cré...
Commune de Montenay 53500Montenay mairie.montenay@wanadoo.fr 0243057655
Retirer le dossier

Vous allez quitter la Centrale des marchés et être redirigé pour accéder au DCE demandé.

Sélectionnez un mode de retrait :


(recommandé : vous serez informé de toute modification de la consultation)

Identifiez-vous ou créez votre compte pour rester informé avec lacentraledesmarchés.com.

(conformément à l’Arrêté du 14 décembre 2009 relatif à la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics : « Les documents de la consultation publiés par le pouvoir adjudicateur ou l’entité adjudicatrice sur son profil d’acheteur doivent être d’accès libre, direct et complet ». Vous pouvez donc télécharger le DCE de manière anonyme mais vous ne serez pas tenu informé des modifications ou des réponses aux questions relatives à la consultation).

Merci pour votre visite.




Vous allez quitter la centrale des marchés et être redirigé.

Merci pour votre visite.




Identifiez-vous ou créez votre compte pour rester informé avec lacentraledesmarchés.com.


Le DCE et les pièces jointes d'un marché accessibles en 1 seul clic

Le DCE et les pièces jointes sont directement disponibles sur la centrale des marchés. Plus besoin de se connecter sur la plateforme du profil acheteur.

Archive

Rénovation de la salle de sports et extension (création d'une salle de tennis de table)

Partager cette information

Le formulaire n'a pas été correctement renseigné.

Nous vous confirmons que votre email a bien été envoyé.

*

*



*

*
Marché public ou privé
Référence du marché : 288965

Etat : Première publication
Publié dans :
OUEST-FRANCE (14/01/10)
7023087101
Commune de Montenay
Mairie, 1, rue des Près, 53500 Montenay, tél. 02 49 05 17 65, fax 02.43.05.76.55, mairie.montenay@wanadoo.fr
Rénovation de la salle de sports et extension (création d'une salle de tennis de table)
Procédure adaptée
Objet du marché :
Le présent marché est un marché de maîtrise d'oeuvre portant sur l'opération ci-dessous. Procédure adaptée conformément aux articles 28 et 74 du Code des marchés publics.
Désignation de l'opération :
L'ouvrage sur lequel porte la mission de maîtrise d'oeuvre appartient à la catégorie des restructurations des bâtiments existants et des constructions neuves.
Le maître d'ouvrage envisage, conformément au programme et à l'enveloppe prévisionnelle, une opération ayant pour objet la rénovation et l'extension d'une salle de sports.
Implantation du projet :
Lieu : rue de l'Asnerie à Montenay (53500), surface à rénover : 1 485 m2.
La visite préalable du site est obligatoire. Vous devez prendre rendez-vous avec la mairie au 02 43 05 17 65. Des plans de l'existant sont consultables en mairie.
Contenu de la mission :
Le contenu et l'étendue de maîtrise d'oeuvre sont précisés ci-après. Le titulaire se verra confier en première phase (n o 1) les éléments d'une mission de maîtrise d'oeuvre de base : élaboration et présentation des aménagements. En deuxième phase (n o 2), il assurera le pilotage et la coordination des travaux.
Délai d'exécution :
Les délais d'exécution, de chaque élément de mission pour les travaux de rénovation et d'extension sont fixés comme suit :
Études d'esquisse : fin semaine 8 (février).
Études d'avant projet sommaire : 4 semaines pour les 3 éléments de mission.
Études d'avant-projet définitif : 4 semaines pour les 3 éléments de mission.
Études de projet : 4 semaines pour les 3 éléments de mission.
Dossier de consultation des entreprises : 15 mars 2010.
Début des travaux : 1 er juillet 2010.
Fin des travaux de rénovation : fin octobre 2010.
Travaux d'extension : à réaliser à la suite des travaux de rénovation.
Rénovation : délai d'exécution rapide pour les travaux de réfection de la toiture en raison des infiltrations d'eau existantes.
Descriptif général :
Rénovation et extension de la salle de sports afin d'accueillir des activités sportives destinées aux scolaire, jeunes et adultes. Il devra répondre aux exigences relatives aux différentes disciplines sportives pratiquées («Partie rénovation» : handball, football, volleyball, badminton, foot-salle, «Partie extension» : tennis de table).
La salle de sports après travaux : il est souhaité que la salle soit rénovée en réduisant au maximum les consommations énergétiques par l'amélioration des parois extérieures.
L'enveloppe prévisionnelle des travaux est fixée à environ 730 000 euros TTC, les honoraires de maîtrise d'oeuvre inclus (honoraires non évolutives si des travaux supplémentaires sont validés par la maîtrise d'ouvrage). L'extension représente une surface approximative de 500 m2.
L'enveloppe prévisionnelle se décompose de la façon suivante : 290 000 euros TTC pour la «Partie rénovation» et 440 000 euros TTC pour la «Partie extension». A noter que la «Partie extension» dépendra des aides financières et de l'estimation définitive du projet. Si l'extension n'aboutit pas, les frais d'esquisses entrepris seront rémunérés.
1.1. Conditions particulières de réalisation du marché :
Ce projet de rénovation et d'extension s'inscrit dans une démarche de développement durable. La consommation d'énergie primaire après travaux (chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage, ventilation) devra être inférieure à 25 kWhep/m2/an.
1.2. Bâtiment basse consommation :
Le projet de rénovation et d'extension fera l'objet d'une simulation thermique dynamique et d'une étude thermique RT 2005 sur l'existant et sur le projet neuf.
1.3. Rénovation saine et économe :
Les produits utilisés devront être garantis non toxiques, ayant le moins d'impacts possibles sur l'environnement et au niveau de la santé (tant pour les usagers que pour le personnel de chantier). Le recours à des matériaux «locaux» sera privilégié à caractéristiques techniques proches.
1.4. Chauffage :
Compte-tenu du taux d'occupation du bâtiment, le mode de chauffage, pour la «Partie extension», sera retenu suite à une étude de faisabilité des approvisionnements en énergie du bâtiment (selon les critères définis dans l'arrêté du 18 décembre 2007). Pour la «Partie rénovation», il faudra prévoir le chauffage dans la petite salle annexe ainsi que l'installation d'un programmateur dans la salle principale.
1.5. Consommation d'eau :
Limitation de la consommation d'eau par usage d'appareils hydro-économes. La gestion de l'eau est un élément important à prendre en compte (récupération des eaux pluviales pour une valorisation intérieure et extérieure du bâtiment). Il sera demandé d'étudier également la faisabilité pour la mise en place d'un système d'arrosage des terrains de foot à proximité.
1.6. Eau chaude :
Les besoins en eau chaude sont limités. La conception intègrera un besoin d'eau réchauffée naturellement pour l'usage courant. Pour la «Partie Extension», il faudra peut être prévoir des sanitaires et des douches.
1.7. Étanchéité & ventilation du bâtiment :
L'étanchéité à l'air du bâtiment devra être particulièrement soignée afin de limiter les pertes de ventilation incontrôlées (infiltration naturelle via les défauts d'étanchéité à l'air du bâtiment). La ventilation du bâtiment sera réalisée à partir d'un système alliant efficacité/confort d'utilisation/économie d'énergie.
1.8. Respect de la réglementation relative à l'accueil de mineurs :
Les dispositions du règlement général de sécurité :
Les bâtiments accueillant des mineurs conformément à l'article R. 227-1 du Code de l'action sociale et des familles sont aussi des établissements recevant du public (ERP) au sens du règlement général de sécurité concernant la conformité des établissements aux normes incendie.
Les ERP sont soumis à des visites périodiques obligatoires de la commission de sécurité en fonction de leur type et de leur catégorie, la catégorie est déterminée en fonction de l'effectif du public pouvant être accueilli dans l'établissement.
2. Agencement/Fonctionnalité :
Seule la «Partie Extension» est concernée par ces points. La fonctionnalité de la salle dépendra de l'homologation de celle-ci.
L'extension concernera la création d'une salle principale, de vestiaires, et éventuellement de sanitaires avec douches, avec la création d'un bureau ainsi que d'un espace de rangement. L'ensemble ne devra pas excéder 500 m2 (surface approximative).
L'utilisation de la salle principale sera pour la pratique de l'activité du tennis de table.
3. Spécifications techniques :
3.1. Matériaux sans locaux :
Les matériaux utilisés devront être garantis non toxiques, ayant le moins d'impacts possibles sur l'environnement et au niveau de la santé (tant pour les usagers que pour le personnel de chantier). Le recours à des matériaux «locaux» sera privilégié à caractéristiques techniques proches. Ces matériaux devront être robustes à l'utilisation, facilitant ou nécessitant peu d'entretien, et recyclables.
Ex : colle naturelle et sans toxique, peintures écolabel.
3.2. Ossature/charpente :
La «Partie Rénovation» n'est pas concerné par ce poste. La charpente bois de la «partie Extension» devra être similaire à l'existant.
3.3. Toiture : idem paragraphe 3.4.1.
3.4. Murs et bardage :
3.4.1. Remplacement du bardage simple peau métallique :
Constat : absence d'isolation thermique sur les murs extérieurs de la salle principale. Les pertes par les murs extérieurs sont importantes et la consommation d'énergie est augmentée inutilement. De nombreuses fuites sont observées en toiture (chêneaux et panneaux translucides).
Principe :
Il s'agit de déposer le bardage simple peau métallique existant sur les façades et la toiture afin de le remplacer par un nouveau bardage. Pour ce faire, il faut refaire un bardage et une toiture avec de meilleures performances mécaniques et thermiques. La collecte des eaux de pluie sera modifiée pour éviter toutes fuites à l'intérieur de la salle principale.
Les caractéristiques retenues comme hypothèse de calcul sont les suivantes :
Bardage et toiture métallique double peau.
Coefficient U (nouvelle paroi) = 0,20 W/m2.K
Outre les gains énergétiques, cette amélioration permet d'anticiper la réfection du bardage vétuste et d'incorporer intelligemment un bardage translucide performant (pour l'éclairage naturel).
3.4.2. Isolation des murs bas en périphérie de la salle de sport :
Constat : absence d'isolation thermique sur les murs extérieurs de la salle principale. Les pertes par les murs extérieurs sont importantes et la consommation d'énergie est augmentée inutilement.
Principe : il s'agit d'isoler par l'extérieur les murs existants en parpaings enduits mais également de combler les vides observés dans les murs «bois».
Les caractéristiques retenues comme hypothèse de calcul sont les suivantes :
ITE (Isolation Thermique extérieure) sur les murs parpaings avec 12 cm d'isolant.
Coefficient U (nouvelle paroi) = 0,25 W/m2.K.
3.5. Menuiseries extérieures : amélioration sur le bâti par le remplacement des menuiseries extérieures sur les deux pignons (partie «Rénovation»).
Constat : absence de doubles vitrages sur les menuiseries de la salle principale. De plus les menuiseries sont en mauvais état (étanchéité à l'air, à l'eau). Cela entraîne un inconfort pour les occupants, des problèmes de condensation, d'infiltrations, et surtout des besoins de chauffage non négligeables.
Principe :
Il s'agit de déposer les menuiseries extérieures sur les deux pignons afin de les remplacer par de nouvelles menuiseries. La législation impose très certainement la réfection à l'identique, on conservera donc l'ossature béton comme support et des profilés métalliques permettront de faire le lien avec les panneaux translucides.
Les caractéristiques retenues comme hypothèse de calcul sont les suivantes :
Panneau translucide.
Coefficient U = 1,50 W/m2.K.
Ces travaux permettent d'améliorer le confort et la température intérieure minimale constatée en hiver.
En effet, l'inconfort généré par les problèmes d'infiltration d'air et de parois froides sera supprimé par les nouvelles menuiseries. Le confort estival n'est pas une priorité dans la salle de sports principale mais il peut être amélioré grâce à une protection solaire intégrée aux panneaux (couche de traitement invisible).
Pour la «Partie Extension», il convient de se conformer à la réglementation en vigueur.
3.6. Isolation/confort thermique :
La rénovation du bâtiment sur le plan thermique intègre les aspects suivants :
_ donnée du site (physique et climatique).
_ isolation pour atteindre une consommation d'énergie primaire inférieure à 25 kWhep/m2/an.
_ utilisation exclusive de matériaux sains.
3.2 Isolation phonique : le bâtiment étant destiné à l'accueil d'un grand nombre de personnes, le confort acoustique devra être globalement soigné.
Il conviendra donc de :
_ Respecter les exigences réglementaires et appliquer les règles de l'art.
_ Tenir compte de l'acoustique au niveau du plan masse et la disposition des locaux et des pièces.
_ Chercher à concilier confort visuel et confort acoustique.
_ Prévoir éventuellement des écrans acoustiques.
_ Renforcer si besoin l'isolation acoustique des parois opaques et vitrées.
_ Limiter les phénomènes de réverbération (association de matériaux, désolidarisation entre structure).
_ Contrôler le niveau de pression acoustique des équipements et la qualité de leur installation.
Critères acoustiques :
La salle principale est un lieu où l'écoute doit être favorisée et un lieu où le niveau sonore doit être diminué. Pour les plus grands locaux tels que la salle de sports de Montenay, le pouvoir d'absorption et le niveau des bruits parasites (extérieurs et équipements) sont des paramètres à prendre en compte lors de la rénovation si l'on veut obtenir une écoute convenable.
Quelques postes du bâtiment face au bruit :
Les façades :
Les façades sont composées de parois opaques, de parties vitrées, d'entrée d'air. La qualité acoustique d'une façade est définie par son indice d'affaiblissement résultant. En règle générale, l'indice d'affaiblissement d'un matériau est proportionnel à la masse de celui-ci : plus la paroi est lourde, plus elle s'oppose à la transmission du bruit.
Il est conseillé de prêter une attention particulière aux façades dites légères (bardage par exemple).
Un traitement acoustique du plateau intérieur est nécessaire (on parle alors de plateau perforé).
En partie basse (hauteur 3 m), la salle principale est actuellement réalisée avec une finition intérieure parpaing et bois (avec en surface une peinture verte). L'harmonisation des matériaux et la qualité acoustique peuvent être améliorées en appliquant un panneau de particule bois perforé (comprenant feutre noir et vide d'air).
La toiture :
La toiture est souvent l'élément le plus léger de l'enveloppe. La surface augmentant avec la pente, elle peut être un élément prépondérant de l'exposition à certains bruits (effet de la pluie). Au même titre que les façades, la toiture doit être équipée de plateaux perforés.
Entrées d'air :
Elles sont caractérisées par leur indice d'isolement acoustique. Plus cet indice est élevé et plus l'entrée d'air est performante.
Pour le projet de rénovation de la salle de sports de Montenay, toutes les préconisations citées ci-dessus devront être réfléchies et validées avant la consultation des entreprises.
3.8. Électricité :
L'installation est conforme aux règlements et norme française dans leur dernière édition. L'ensemble de l'installation possède une réserve de capacité de 20 % minimum.
L'installation électrique comporte tous les équipements nécessaires à la production, à la protection et à la distribution des divers réseaux nécessaires au fonctionnement du bâtiment et répondant :
_ aux besoins programmés des utilisateurs.
_ aux besoins correspondant au fonctionnement des équipements techniques.
Pour la «Partie rénovation», il faut prévoir la réfection de l'éclairage principal et pour la «Partie Extension» prévoir une installation conforme aux normes françaises en vigueur.
3.8.1. Zonage :
La distribution géographique à l'intérieur de l'ouvrage s'organise à partir de deux tableaux généraux de distribution. Des commandes manuelles judicieusement disposées permettant la coupure générale des équipements pour éviter la consommation en veille, tout en conservant l'alimentation de certains équipements.
A priori, l'usage du bâtiment nécessite un système d'automatisation d'éclairage.
3.8.2. Étanchéité/bien-être :
Une attention particulière devra être apportée pour : assurer l'étanchéité à l'air des installations (gainage).
3.8.3. Éclairage :
L'éclairage naturel sera privilégié dans la nouvelle composition des murs extérieurs du bâtiment en évitant de générer des défauts d'étanchéité thermique liés à l'usage.
Tous les équipements devront être équipés avec des lampes «basse consommation» ou «basse tension» suivant leurs usages (passage/permanent).
3.8.4. Suivi des indicateurs de consommation :
Mise en place d'un outil de suivi des consommations par énergie (analyse annuelle au minimum) et installation d'un compteur d'énergie horaire pédagogique visible dans le hall principal.
Le suivi énergétique devra être facilité pour les gestionnaires. Les équipements choisis devront être simples d'utilisation, et permettront de garantir un usage de l'énergie adapté au plus près des besoins (ex : gestion technique de bâtiment pour gestion à distance des équipements, accessible en mairie).
3.9. Plomberie/sanitaire :
Seule la partie extension est concernée par ce point :
L'ensemble des canalisations en contact avec le public devront être réalisées en matériaux sains de dégageant pas de composés organiques volatils (le PVC est donc à exclure).
Les colles utilisées ne devront pas contenir de solvant (mastic-colle naturel).
Une attention particulière devra être apportée à l'étanchéité à l'air de l'ensemble du circuit. Cette étanchéité sera réalisée à partir de matériaux sains (garantis sans émanation de composés organiques volatils toxiques).
L'ensemble des aménagements sanitaires doivent prendre en compte les spécificités du public accueilli (accessibilité enfant et handicapé, hauteur) et être équipés de système de réduction de la consommation d'eau.
Eau chaude sanitaire/eau à température ambiante (réchauffée naturellement) :
Le besoin annuel d'ECS pour l'ensemble du bâtiment est estimé entre 50 et 90 litres par personne. Il conviendra d'adapter l'équipement pour satisfaire ce besoin en réduisant la distance entre le lieu de production et les points de puisage. L'équipement devra être le plus économique possible à l'usage et ne nécessiter que peu d'entretien.
Les équipements destinés au lavage des mains devront être équipés de réducteur de consommation.
3.10. Ventilation :
Partie «Rénovation» et «Extension» : l'exemplarité passe par une ventilation naturelle et appropriée, alternative à la VMC.
Des cheminées de ventilation naturelle, placées judicieusement, et fonctionnant par tirage thermique seront équipées de dispositif à induction sous l'effet du vent. Ce système devra permettre la récupération des calories de l'air extrait et permettre une sur-ventilation l'été.
3.11. Chauffage :
Pour la «Partie extension», le mode de chauffage sera retenu suite à une étude de faisabilité des approvisionnements en énergie du bâtiment (selon les critères définis dans l'arrêté du 18 décembre 2007).
Un système de chauffage autonome sera implanté et devra avoir une autonomie confortable. Un système de chauffage est nécessaire pour l'ensemble du bâtiment (pour la petite et la grande salle).
Ils devront être indépendants. La régulation thermique du bâtiment sera réalisée indépendamment entre les différents espaces (vestiaire, salle principale et bureau).
Pour la «Partie Rénovation», il faudra prévoir le chauffage dans la petite salle annexe ainsi que l'installation d'un programmateur dans la salle principale.
3.12. Revêtements/finition :
Toutes les finitions devront être garanties sans émanation de composés organiques volatils. Les peintures devront posséder au minimum le label européen «écolabel». Les matériaux utilisés devront garantir un entretien facilité à l'eau claire sans nécessiter d'utilisation de produits chimiques. Pour la «Partie Rénovation», il faudra prévoir l'effacement des anciens marquages (si techniquement possible).
Les sols de la salle concernée par l'extension devront être adaptés à l'utilisation pour l'activité de tennis de table et respecter leurs normes.
3.13. Parement extérieur : plusieurs matériaux devront être présentés à la maîtrise d'ouvrage.
3.14. Aménagements extérieurs : il serait bon de prévoir un accès piéton à la nouvelle salle depuis le parking existant.
4. Vocation pédagogique du bâtiment :
4.1. Durant le chantier :
4.1.1. Accompagnement des artisans et entreprises :
La particularité des matériaux utilisés et les objectifs globaux du bâtiment (performance thermique), nécessitent un accompagnement suivi des entreprises et artisans intervenants.
Cet accompagnement, suivant les besoins, pourra aller jusqu'à des formations spécifiques, utilisation de matériaux sains.
4.1.2. Visite du site :
Plusieurs visites du site en chantier pourront être organisées avec les élus locaux, les partenaires.
4.2. En cours d'utilisation : le projet de rénovation et d'extension devra intégrer des équipements permettant de montrer au public accueilli les principes de restructuration du bâtiment, sans nuire par ailleurs aux exigences thermiques et acoustiques.
5. Organisation et déroulement d'un chantier à faibles nuisances :
Pour garantir de bonnes conditions sur le chantier, une méthodologie sera étudiée en phase de conception et décrite dans les dossiers de consultation des entreprises. On se réfèrera aux exigences décrites de façon détaillée dans le programme.
A la réalisation, on prévoira une organisation de chantier avec des espaces pour les bennes de tri sélectif, des règles pour les modes d'approvisionnement du chantier, les horaires, les accès, en concertation avec le maître d'ouvrage et si besoin avec les riverains. Les matériels et les engins seront strictement conformes aux normes acoustiques en vigueur. Les travaux les plus bruyants seront planifiés en concertation.
La réalisation du chantier elle-même sera écologique, avec le recours aux matériaux naturels, et participera en tant que telle à la vocation pédagogique de ce bâtiment.
Les entreprises engageront leur responsabilité sur le respect des exigences à la signature des marchés de travaux. Chacune devra désigner un correspondant «chantier propre» chargé de relayer auprès des personnels les procédures de même que les informations échangées en cours de chantier.
Une sensibilisation des intervenants quant à la conduite d'un chantier propre sera proposée au démarrage des travaux. Le conducteur d'opération sera chargé de vérifier la bonne application des règles au quotidien.
Des pénalités seront prévues en cas de manquement des entreprises à leurs obligations. Selon le cas, elles seront appliquées à l'entreprise identifiée fautive, ou collectivement sur compte prorata.
6. Mise en oeuvre des matériaux et conditions climatiques :
Une attention particulière sera apportée aux conditions de mise en oeuvre des matériaux. Celles-ci devront se faire dans le plus strict respect des «règles de l'art» et des spécifications des fournisseurs.
7. Contenu du dossier de candidature :
Le dossier de candidature devra comporter obligatoirement :
Pièces administratives :
_ Lettre de candidature (DC4).
_ Déclaration du candidat, volet 1 et 2 (DC5F ou DC5E).
_ État annuel des certificats reçus (DC7) ou copie certifiée conforme des certificats fiscaux et sociaux visés aux articles 50 et 55 du Code des marchés.
_ Attestation d'assurance responsabilité civile et décennale en cours de validité.
_ Attestation sur l'honneur que le candidat n'a pas fait l'objet au cours des 5 dernières années d'une condamnation inscrite aux articles L. 324-9, L. 324-10, L. 341-6, L. 125-1 et L. 125-3 du Code du travail.
_ Attestation d'inscription à l'ordre pour les architectes ou attestation d'inscription au registre du commerce pour les maîtres d'oeuvres.
_ Documents mentionnés aux articles 44, 45 et 46 du Code des marchés publics.
_ Un chiffrage détaillé (APS, APD, étude thermique, étude de faisabilité récupération d'eau, étude de faisabilité chauffage) de la présente mission pour la partie «rénovation» et la partie «extension» est exigé en séparant bien entendu chacune des deux parties précédemment indiquées.
Pièces techniques :
_ Présentation du candidat et de son équipe (compris BET thermique).
_ Moyens en personnel et matériels.
_ Présentation de dossier de références le plus en relation avec l'objet du présent projet et liste des principales restructurations et d'extensions de bâtiments existants de ces 5 dernières années.
8. Critères et procédures d'évaluation et de sélection des candidats :
Les dossiers de candidature seront évalués par une commission municipale qui retiendra 3 à 5 candidats au maximum, selon les critères suivants :
_ Recevabilité du dossier d'un point de vue administratif, indispensable. 0 à 10 pts.
_ Compétence dans des travaux d'aménagement des salles de sports. 0 à 20 pts.
_ Compétence et motivation dans le choix des matériaux. 0 à 10 pts.
_ Respect de l'enveloppe budgétaire globale (lettre d'engagement de principe). 0 à 10 pts.
_ Montant des honoraires demandés (phase 1 et 2 incluses dans le budget global). 0 à 50 pts.
Les candidats sélectionnés seront ensuite invités, après avoir pris connaissance des lieux, à exposer devant les élus la nature de leur proposition de service (30 min). Une attention particulière sera apportée aux candidats qui présenteront une méthodologie de travail pour construire leur projet.
_ L'intégration du projet par rapport à l'environnement existant. 0 à 30 pts.
_ Respect de la RT2012 pour la consommation d'énergie. 0 à 25 pts.
_ Respect des normes en matière d'équipement sportif. 0 à 25 pts.
_ La limitation des délais de réalisation et le respect de l'enveloppe budgétaire. 0 à 20 pts.
9. Modalités d'envoi des candidatures :
Les candidatures doivent être envoyées par la poste sous pli recommandé avec avis de réception à l'attention de Mme Jacqueline Leray, maire, mairie, 1, rue des Prés, 53500 Montenay ou déposées contre récépissé avant le mercredi 3 février 2010 à 16 h en mairie.
Date d'envoi du présent avis : lundi 11 janvier 2010.
Chargement en cours...
Vous avez une question ? Contactez-nous